Le miel est-il du vomi d’abeilles ?

le miel est-il du vomi d'abeilles ?

Le miel est-il du vomi d’abeilles ?

Est-ce que le miel est du vomi d'abeille ? NON ! Ce n'en est pas.

Pourquoi le miel n'est pas du vomi d'abeille ?

Sérieusement, c’est une de ces idées qui a commencé avec un peu de faits et beaucoup de malentendus. Le miel est-il un vomi d’abeille ? Une partie du problème vient des déclarations que l’on lit dans les livres sur le miel : « l’abeille ouvrière retourne à la ruche et régurgite le nectar à une abeille domestique ». Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Le miel n’est pas le vomi des abeilles et quiconque affirme le contraire ne comprend pas vraiment les abeilles.

À mesure que nous en apprenons davantage sur le processus de travail des abeilles et la fabrication du miel, il est facile de comprendre la raison de la confusion.

Comment les abeilles récoltent-elle le nectar des fleurs ?

De nombreuses fleurs sécrètent du nectar pour attirer les pollinisateurs comme les abeilles. Certaines plantes sécrètent également du nectar à d’autres endroits comme par exemple aux articulations des feuilles, etc.

Les abeilles utilisent le nectar des plantes pour fabriquer du miel. En fait, des milliers d’abeilles ouvrières femelles recueillent le nectar de millions de plantes en fleurs chaque saison.

Les abeilles ouvrières les plus âgées d’une ruche sont les butineuses. Ces abeilles partent à la recherche de riches sources de nourriture.

Les abeilles dansent même pour communiquer les bonnes sources de nourriture à leurs sœurs butineuses.

Comment les abeilles ramènent-elles le nectar des fleurs vers la ruche ?

Contrairement à certaines images de dessins animés que vous pouvez voir, elles ne portent pas de petits seaux avec elles. Bien qu’étant donné qu’une abeille est un insecte à 6 pattes, elles pourraient peut-être le faire si elles le voulaient.

Non, l’abeille domestique a une méthode plus ingénieuse pour recueillir le nectar des plantes. Le miel n’est pas du vomi d’abeilles. L’abeille ouvrière utilise sa trompe pour laper et aspirer le liquide.

La trompe (considérée comme la langue de l’abeille) est en fait constituée de plusieurs parties buccales.

Celles-ci s’assemblent pour former une structure semblable à une paille permettant de recueillir le nectar. Mais où va ce liquide ?

L'estomac de l'abeille méllifère

Nous devons jeter un coup d’œil rapide sur l’anatomie de l’abeille domestique. L’abeille possède en fait deux organes que l’on pourrait qualifier d’estomacs.

La première structure est appelée « jabot » ou estomac à miel. Lorsque l’abeille à miel mange, les matières passent d’abord dans l’estomac à miel.

Ensuite, elles quittent le jabot par une valve appelée proventricule pour entrer dans le véritable estomac. La digestion a lieu dans le véritable estomac et non dans le jabot.

Lorsque le jabot d’une abeille butineuse est plein, elle retourne à la ruche.

Transfert du nectar d'une abeille butineuse à une abeille "stockeuse"

De retour à la ruche, l’abeille ouvrière butineuse trouve une abeille soeur pour recevoir sa récolte. Le contenu du jabot ou « estomac à miel » est régurgité dans la bouche de l’abeille soeur.

Maintenant, l’abeille butineuse est libre de repartir à la recherche de nouveau nectar sucré pour l’essaim d’abeilles.

L’abeille de la ruche, avec le nectar frais, maintenant dans son estomac à miel, continue le processus de fabrication du miel.

Qu'entend-on par la régurgitation ?

C’est ici que commence le malentendu sur « le vomi d’abeilles ». De nombreuses ressources affirment que le nectar est régurgité et transféré à une autre abeille.

Le terme régurgitation est généralement associé à la maladie chez l’homme. Tout le monde se souvient de cette expérience terrible où le contenu de l’estomac décide de faire une nouvelle apparition.

Mais pour les abeilles mellifères, ce n’est en aucun cas la même situation. La régurgitation est définie comme « la remontée de la nourriture avalée vers la bouche ».

Le nectar collecté par la butineuse va recevoir quelques enzymes pendant son séjour dans le jabot de l’abeille. L’enzyme Invertase, commence le processus de transformation du nectar en miel.

Cependant, aucune véritable digestion n’a lieu. La matière qui est transmise à l’abeille dans la ruche n’est pas un aliment partiellement digéré. L’abeille n’est pas malade. Elle transfère simplement sa collecte à une autre abeille.

Comment le nectar se transforme t-il en miel ?

Le processus de fabrication du miel à partir du nectar comporte deux étapes principales. Tout d’abord, la teneur en eau du nectar est réduite. Ensuite, des modifications enzymatiques des principaux sucres complètent le processus de transformation.

En fait, le nectar original recueilli par une butineuse change de mains (de bouche à bouche) plusieurs fois. Ce processus se poursuit d’abeille en abeille jusqu’à ce que le miel soit « mûr » ?

Le produit fini est alors emmagasiner dans des alvéoles pour être stocké. Le nectar aqueux s’altère facilement. Le miel ne s’altère pas.

Quand vous mangez du miel, vous mangez du vomi d'abeille ?

Non, absolument pas. Le miel n’est pas un vomi d’abeille. Ce n’est pas du vomi d’abeille ou du caca d’abeille. Le miel n’est pas un crachat d’abeille.

Détendez-vous et profitez de ce merveilleux produit que les abeilles partagent gracieusement avec nous.



Call Now Button