Miel

Sale

Essaim Ruche Warré

50,00 TTC

Les essaims Warré à vendre sont disponible à partir de mai en fonction des conditions météorologiques.

Le prix d’un essaim Warré est de 180 €. Lors du paiement en ligne vous réglez uniquement la réservation de 50€. Le restant dû sera facturé le jour de l’enlèvement au rucher.

Nous fournissons les essaims Warré à vendre sur 8 cadres. Les essaims Warré sont livrés avec une reine fécondée de l’année en cours et 8 cadres contenant du couvain à tous les stades ainsi que des réserves de miel et de pollen.

Les principaux avantages d’un essaim sur cadres par rapport à un paquet d’abeilles sont qu’il y a moins de risques de problèmes lors de l’installation de l’essaim (surtout pour un nouvel apiculteur). La présence d’œufs et de larves est un excellent filet de sécurité – si la reine venait à mourir suite à une erreur de transport ou une erreur de manipulation de l’apiculteur, les abeilles sont généralement capable d’étirer de nouvelles cellules royales. Un essaim sur cadre se développera plus rapidement en une colonie de taille complète qu’un paquet d’abeilles car la population d’un paquet d’abeilles diminue pendant au moins 3 semaines après la mise en ruche en raison des 21 jours qu’il faut aux nouveaux œufs pour émerger en tant qu’ouvrières.

Catégorie :
Description

La ruche Warré, une méthode d’apiculture naturelle

L’approche d’apiculture sans cadres signifie que la ruche Warré est un choix courant pour ceux qui privilégient l’apiculture naturelle, où les abeilles fabriquent leurs propres rayons entièrement par elles-mêmes. Vous pouvez peupler une ruche Warré de 2 manières :

  1. Trouver un essaim Warré à vendre sur 8 cadres (Le format des cadres Dadant des essaims de l’année est différent du formats des ruche Warré.
  2. Achetez un paquet d”abeilles

Histoire de la ruche Warré

L’abbé Emile Warre a mis au point la ruche Warre au cours de 50 années de recherche, aboutissant à ce qu’il aimait appeler “la ruche du peuple” au début des années 1950. Il a étudié plus de 300 modèles de ruches, allant des ruches en paille à la ruche moderne Langstroth, en analysant leur facilité d’utilisation et leur adéquation aux abeilles domestiques. Emile Warré a mis l’accent sur la simplicité, la facilité de gestion et les qualités naturelles, notamment la construction de rayons naturels et la rétention de l’odeur (phéromones) et de la chaleur du nid à couvain.

Warré désapprouvait la micro-gestion invasive et fastidieuse des cadres et des rayons individuels pratiquée par la plupart des apiculteurs de son époque. Il trouvait optimal pour les abeilles et pour l’apiculteur de manipuler la ruche boîte par boîte seulement deux fois par an, plutôt que rayon par rayon toutes les deux semaines. C’est la clé de la philosophie apicole qui correspond aux ruches Warre, et c’est un énorme changement par rapport aux pratiques courantes utilisées aujourd’hui. Moins déranger les abeilles signifie plus de productivité et moins de perturbation pour la colonie.

Warre ajoutait généralement quelques boîtes vides en bas de la ruche au printemps et retirait les boîtes supérieures de la ruche (pleines de miel) à l’automne. Cela permet quelque chose que peu d’autres ruches offrent : Le cycle continu de nouveaux rayons dans la ruche et de vieux rayons hors de la ruche sans la destruction de la précieuse chambre à couvain, car chaque année avant l’hiver, les abeilles déplacent les réserves de miel excédentaires vers le haut de la ruche. Cela permet d’éliminer les rayons chargés de pesticides de la ruche tous les deux ans, ce qui rend la colonie plus saine et plus heureuse.

Call Now Button