Comment les abeilles font-elles du miel ?

Cadre de hausses avec du miel

Comment les abeilles font-elles du miel ?

Comment le miel est-il fabriqué par les abeilles ?

Un petit insecte particulier est connu pour sa remarquable capacité à produire une substance sucrée que nous appelons le miel. C’est une partie tellement importante de leur identité qu’elle fait même partie de leur nom : Apis mellifera. La capacité des abeilles à produire cette source de nourriture durable est essentielle à leur survie. Sans réserves de nourriture suffisantes, la colonie ne pourra pas survivre pendant les longs mois d’hiver. L’histoire de la façon dont elles accomplissent cet exploit est une bonne histoire. Alors, comment les abeilles mellifères fabriquent-elles le miel ?

Produire une grande quantité de nourriture, c’est à dire le miel, n’est pas une mince affaire, surtout pour un petit insecte comme l’abeille. Ce travail nécessite l’effort de milliers d’individus.

Pendant la période estivale, de nouvelles ouvrières émergent quotidiennement. La durée de vie relativement courte de ces abeilles, n’est que de 6 semaines environ.

Comme les butineuses vieillissent et meurent, la nouvelle force de travail doit être constamment en renouvellée. Une vrai petite industrie ! Ne semblant pas se soucier d’elle-même, elle travaille dur pendant la journée pour récolter le nectar de millions de plantes à fleurs.

À l’intérieur de la ruche, il n’y a pas de repos pour une abeille – le travail continue 24 heures sur 24. Les jeunes abeilles travaillent pour élever les jeunes, fabriquer de la cire, s’occuper de la reine, défendre la ruche et faire mûrir le miel. Elles font cela depuis des millions d’années et elles le font avec excellence !

Pourquoi les abeilles produisent-elles autant de miel ?

Pourquoi les abeilles stockent-elles la nourriture à l’intérieur de la ruche en si grande quantité ? Le cycle de vie de la colonie dans son ensemble répond à cette question.

Contrairement à de nombreux insectes, notamment les guêpes, les abeilles domestiques ne construisent pas de nids saisonniers qu’elles abandonnent dès que le froid arrive. Certains membres de la colonie vivent dans la ruche toute l’année.

Lorsque le froid arrive, elless sont incapables de voler et de chercher de la nourriture. Bien qu’elles puissent s’aventurer à l’extérieur par temps chaud, peu de plantes productrices de nectar fleurissent en hiver.

Pourquoi ne pas simplement stocker le nectar des plantes dans le rayon ? Le nectar aqueux tournerait, le miel mûr reste comestible pendant les longs mois de stockage. Une source de nourriture parfaite pour ces insectes à sang froid.

Produire du miel : un instinct de survie

Les abeilles ouvrières sont responsables de la collecte et de la production de nourriture. Personne ne leur apprend cette tâche. Elles sont nées avec cette compétence.

C’est une bonne chose car les ouvrières ne vivent qu’environ 6 semaines pendant l’été. Si chaque abeille devait apprendre seule le processus de fabrication du miel, il faudrait qu’elles soient de très bonnes élèves.

Toutes les abeilles produisent-elles du miel ?

La plupart des abeilles ne produisent pas de miel. Parmi les milliers de types d’insectes différents existant dans le monde, la plupart sont solitaires. Les abeilles solitaires ne vivent pas ensemble en tant que grandes unités sociales. Elles n’ont pas besoin de grandes réserves de nourriture.

Bien que certaines espèces d’insectes produisent un peu d’une substance sucrée, aucune ne produit de grandes réserves de nourriture pour l’hiver comme l’abeille mellifère. Seuls les insectes du genre scientifique Apis sont de véritables producteurs de miel.

Les bourdons (genre Bombus) produisent une petite quantité d’une substance comme le miel et la stockent dans des « alvéoles » à l’intérieur de leur nid. Cependant, la quantité est très faible et n’est pas destinée à un stockage à long terme.

Comment les abeilles fabriquent le miel - Quels sont les étapes de fabrication du miel ?

  1. les ouvrières collectent le nectar des plantes
  2. le nectar est apporté à la ruche dans leur estomac à miel : le jabot
  3. les ouvrières échangent le nectar et ajoutent des enzymes.
  4. les molécules de sucres changent au cours du processus
  5. diminution de la teneur en eau par déshydratation
  6. les cellules de cire operculées stockent le miel mûr

Les abeilles ouvrières collectent le nectar des plantes

C’est l’abeille ouvrière femelle qui récolte le nectar des plantes. Une butineuse est une abeille plus âgée qui se trouve dans la dernière moitié de son cycle de vie.

En volant de fleur en fleur, l’abeille ouvrière aspire le nectar des plantes à l’aide de sa langue (une partie de la bouche en forme de paille). Mais toutes les fleurs ne contiennent pas du nectar ! Les plantes est arbustes particulièrement nectarifère sont les châtaigniers qui permettent de fabriquer du miel de châtaignier ou la lavande qui produit le fameux miel de Provence , le miel de lavande. Ce ne sont bien entendu que deux exemple mais il existe une multitude de miels différents, des miles monofloraux mais également des miels poly-floraux.

Une abeille peut visiter jusqu’à 5 000 fleurs en une journée. Et les butineuses ont tendance à visiter le même type de fleur lors de leur voyage de butinage. C’est ce qu’on appelle la fidélité aux fleurs, qui contribue à la pollinisation des cultures.

Le nectar apporté à la ruche

L’estomac à miel ou jabot stock le nectar des plantes jusqu’à ce qu’elle retourne à la ruche. Cet organe spécial est situé dans son abdomen, juste avant son estomac.

Notre abeille ouvrière ajoute un peu de salive (avec des enzymes) au nectar pour qu’il passe plus facilement dans son jabot. Lorsque son est plein, elle retourne à la ruche avec son butin.

Même si les butineuses ont tendance à récolter le nectar du même type de fleurs lors d’un seul voyage, le nectar sera mélangé à différents nectar la ruche. La butineuse transmet le nectar à une autre abeille et retourne butiner pour un autre chargement.

La maturation du miel se produit à l'intérieur de la ruche

Les abeilles, qui ne sont pas assez âgées pour butiner, reçoivent le nectar des plantes en provenance des abeilles butineuses. Au fur et à mesure que le nectar passe de d’abeille en abeille, d’autres enzymes sont ajoutées.

Elles manipulent le nectar aqueux avec leur bouche en y ajoutant une enzyme appelée -Invertase. Cette enzyme spéciale provient des glandes hypopharyngiennes situées dans la bouche/la tête des ouvrières.

 

Au fur et à mesure que le processus se poursuit, le pH et la composition chimique du nectar changent. La glucose oxydase (une autre enzyme) est ajoutée à la salive.

Les molécules de sucre commencent à changer de forme et de l’acide gluconique et du peroxyde d’hydrogène sont produits. Ceux-ci donnent au miel ses propriétés acides et antibactériennes. Il est maintenant temps que le processus de déshydratation ait lieu. Le nectar des plantes est aqueux et l’excès d’eau doit être éliminé.

La déshydratation complète la transformation

Une abeille domestique libère une goutte du nectar mûrissant sur ses mandibules (mâchoire). (Un peu comme si nous faisions des bulles avec un chewing-gum). Exposé à l’air chaud et sec de la ruche, le taux d’humidité commence à baisser.

Le nectar qui est en cours de séchage (ou de réduction de l’humidité) peut être placé en gouttelettes le long de la surface du rayon et déplacé plusieurs fois.

Les abeilles domestiques ventilent avec leurs ailes pour augmenter le flux d’air dans la ruche. Cela permet de réduire la teneur en eau du nectar.

Lorsque la teneur en eau du nectar est passée d’environ 80 % à 18 %, on considère que la transformation est terminée.

Les cellules de cire retiennent la nourriture stockée jusqu’à ce qu’elle soit nécessaire. Chaque cellule mûre est recouverte de cire pour garder la nourriture propre et sûre.

Quelle quantité de miel est produite par une seule abeille ?

Une ouvrière seule ne produira qu’environ 1/12 de cuillère à café de miel au cours de sa vie. Il est donc facile de comprendre pourquoi une colonie a besoin de milliers d’individus pour l’aider dans cette tâche importante.

De nombreux facteurs différents affectent la production de nourriture. Les conditions météorologiques, la disponibilité du nectar et la santé de la ruche jouent tous un rôle dans la quantité de nourriture produite par la colonie.

Dans un bon lieu de butinage, une colonie d’abeilles moyenne peut produire 40 kg ou beaucoup plus d’excédent de miel en une saison.

 

3 Les ressources qui affectent la productivité des colonies

  • une forte population d’ouvrières en bonne santé
  • du nectar abondant provenant des fleurs nectarifères
  • de bonnes conditions météorologiques pour voler

Il faut récolter le nectar d’environ 2 millions de fleurs pour obtenir 500g de miel. C’est beaucoup de travail !

Il n’est pas étonnant que les abeilles aient été en colère lorsque « l’ourson » a voulu leur voler le fruit de tout leur dur labeur. Vous ne voudriez pas non plus qu’un ours joufflu soit suspendu à l’extérieur de votre arbre !

Idées fausses sur la production de miel par les abeilles

Malgré notre compréhension de la manière dont les abeilles produisent cette merveilleuse substance, certains points doivent encore être éclaircis. Les questions suivantes sont souvent posées au sujet de ce processus.

Le miel est-il du vomi ou du caca d'abeille ?

Non, le miel n’est pas du vomi d’abeille – c’est un mythe affreux. Une structure spéciale à l’intérieur de l’abeille, appelée estomac à miel ou jabot, contient le nectar collecté. Elle est différente de son système digestif normal.

Si elle a faim, elle peut ouvrir une valeur spéciale et laisser entrer un peu de nectar dans son véritable estomac. Le nectar recueilli ne se trouve pas dans son véritable estomac.

Les abeilles produisent-elles du miel toute l'année ?

Dans la plupart des régions, la production de miel ne se fait pas toute l’année. Les abeilles doivent avoir des plantes en fleurs qui produisent du nectar. Peu de plantes fleurissent pendant la saison froide.

La colonie peut récolter un peu de nectar en dehors des périodes de pointe mais pas en quantité suffisante pour une production sérieuse de miel.

Les abeilles utilisent-elles le pollen pour faire du miel ?

Les abeilles n’utilisent pas le pollen pour produire du miel. Cependant, les abeilles collectent du pollen. Il s’agit d’une source de protéines vitale pour l’élevage des larves abeilles.

Lors de la récolte, une partie du pollen se retrouve dans le produit fini, mais c’est le nectar des plantes et non le pollen que les abeilles utilisent.



Call Now Button