Allergies et intolérances au miel

Miel et réactions allergiques

Allergies et intolérances au miel

Peut-on avoir une réaction allergique au miel ?


Le miel est un édulcorant naturel, un stimulant du système immunitaire et un remède qui ne semble pas avoir de date d’expiration. Malgré tous ses bienfaits, le miel peut parfois provoquer une réaction allergique.

Le miel est principalement composé de sucres et d’eau, mais peut également contenir d’autres composants, tels que du pollen, de la cire et des sécrétions des glandes des abeilles. Ces composants ont été désignés comme les allergènes les plus probables du mélange.

Les protéines sont les principaux allergènes

Le miel est fabriqué à partir du nectar des plantes. Les abeilles le récoltent et le transforment en miel à l’aide de leurs glandes hypopharyngiennes (aussi appelées symboliquement « glandes mammaires «  produisant des enzymes spéciales. Des recherches ont montré que les protéines provenant des sécrétions de ces glandes, ainsi que les protéines du pollen, pourraient être les principaux allergènes du miel et provoquer des allergies au miel.

Une réaction allergique apparaît surtout après avoir consommé du miel brut ou du miel en rayon qui n’a pas été soumis à un processus de pasteurisation et de filtration (le miel d’artisanal). Cela signifie qu’il peut encore contenir davantage de traces de pollen d’abeille que le miel commercial ordinaire.

Que se passe-t-il lors d'une réaction allergique au miel ?

Avoir une réaction allergique au miel signifie qu’une certaine substance est reconnue comme une menace pour votre système immunitaire. Par conséquent, votre corps commence à produire de grandes quantités d’anticorps pour se protéger de cette substance. Les anticorps se présentent sous la forme d’une protéine appelée immunoglobuline E.

Cette protéine affecte les cellules immunitaires et les fait réagir à la prochaine rencontre avec l’allergène. Elle leur signale généralement de produire des substances chimiques spéciales appelées médiateurs. Ces médiateurs provoquent une inflammation dans l’organisme, le plus connu étant l’histamine.

L’histamine est généralement active lors d’une réaction allergique au miel ou au pollen. Elle provoque un écoulement nasal, des éternuements et un rétrécissement des voies respiratoires, entraînant une respiration difficile.

Symptômes allergiques après la consommation de miel

Une réaction allergique au miel peut se développer dans l’heure qui suit – et parfois immédiatement après la consommation de miel ou le contact cutané avec l’allergène.

Symptômes légers

Lorsque le miel consommé est contaminé par du pollen, des symptômes allergiques peuvent apparaître.

  • Écoulement nasal et éternuements
    Gonflement
  • Démangeaisons de la gorge et de la peau
  • Éruptions cutanées et urticaire

Il s’agit de symptômes bénins qui peuvent s’atténuer au bout de quelques heures, surtout pour les démangeaisons cutanées. En ce qui concerne les démangeaisons de la gorge et les éternuements, vous devez faire plus attention. Au cours d’une réaction allergique, vos globules blancs vont commencer à libérer de l’histamine. Cela provoquera une fuite des vaisseaux sanguins dans votre nez et vos poumons.

Une réaction allergique au miel et produits de la ruche légère peut évoluer vers une réaction plus grave, avec des symptômes tels que des douleurs thoraciques et des difficultés à respirer. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un traitement d’urgence immédiat.

Symptômes graves

Les autres symptômes d’une réaction allergique au miel grave sont les suivants :

  • Crampes et nausées
  • Maux de tête
  • Vomissements et diarrhée
  • Faible pression sanguine, étourdissements et rythme cardiaque irrégulier
  • Anaphylaxie

Si vous présentez l’un de ces symptômes, vous devez immédiatement consulter votre médecin.

L’anaphylaxie est la plus grave des réactions ci-dessus. Dans de nombreux cas, la réaction met la vie en danger et nécessite un traitement d’urgence. L’anaphylaxie est traitée par l’administration d’adrénaline.

Risque de la consommation de miel pour les enfants

Le miel est totalement sûr et sain à consommer pour les enfants de plus de 12 mois. Cependant, les bébés de moins d’un an peuvent être affectés par la bactérie – clostridium. Il inclut des pathogènes humains comme ceux causant le botulisme. Elle est parfois présente dans la partie liquide du miel après sa cristallisation.

Les enfants plus âgés et les adultes sont immunisés contre cette bactérie car leur système digestif a déjà atteint sa maturité, mais elle peut causer des problèmes aux bébés.

Si elle est consommée avec du miel, la bactérie peut se multiplier dans les intestins de votre bébé et affecter son système nerveux. Cette affection est appelée botulisme infantile. Elle peut entraîner différentes complications, comme une faiblesse musculaire et des problèmes de respiration et de déglutition.

Bien que le botulisme infantile puisse être traité, il est recommandé de ne pas exposer les nourrissons au miel avant l’âge d’un an.

L'immunothérapie est-elle utile ?

Certains ont essayé de consommer de petites quantités de miel pour que leur système immunitaire cesse de rejeter l’allergène. Cette pratique découle d’un concept appelé immunothérapie.

Le problème avec cette approche est que vous ne pouvez jamais savoir ce que contient exactement le miel que vous consommez. Le miel est toujours composé d’une variété de pollen, même si la partie principale du mélange peut provenir d’un seul type de plante.

L’autre problème est que vous ne savez pas quel composant du miel agit comme un allergène dans votre organisme. Dans ce cas, il est judicieux de commencer à consommer de petites quantités de miel traité, qui est pasteurisé et filtré.

Traiter une allergie au miel

Si vous n’avez que de légers symptômes d’allergie, vous pouvez généralement acheter des antihistaminiques en vente libre. Si les symptômes s’aggravent ou ne s’améliorent pas en peu de temps, consultez immédiatement votre médecin.

Le miel et les autres produits de l’abeille sont utilisés dans une variété d’aliments. Si vous avez l’habitude d’avoir une réaction allergique au miel grave, prêtez une attention particulière à la liste des ingrédients, surtout lorsque vous achetez des aliments transformés. Si vous n’êtes pas sûr de l’allergène qui affecte votre organisme, consultez votre médecin pour effectuer des tests d’allergie supplémentaires.



Call Now Button