Comment développer un essaim ?

Booster une colonie d'abeilles

Comment développer un essaim ?

Comment développer un essaim d'abeilles ?

Vous venez d’acheter un paquet d’abeilles ou un essaim sur cadres ?

Apprendre comment développer un essaim d’abeilles.

Je tente ici de donner des conseils pour vous aider à optimiser la croissance et le développement de votre colonie à partir de votre nouveau paquet d’abeilles ou de votre essaim de l’année. Dans cet article, vous allez apprendre comment développer un essaim. Il est difficile de donner ” la recette magique ”  car chaque apiculteur doit ajuster ce qu’il fait en fonction de la situation. Il n’y a pas deux colonies d’abeilles ou deux saisons qui se ressemblent. Cependant, vous trouverez ci-dessous un cadre pour ce que j’attends d’un développement d’une colonie d’un paquet d’abeilles ou d’un essaim de l’année sur cadre type ruche Dadant. Sachez que la procédure de développement de la colonie d’abeilles et identique pour tous types de ruche. Les essaims à vendre en ruche Warré ou ruche Kényane fonctionne de la même manière.

Je prendrai l’exemple d’une ruche Dadant équipée de cadres cirés au cours d’une année typique. Nus partons du principe que vos abeilles ne tentent pas d’essaimer au cours de leur première année, ce qui serait inhabituel, mais en aucun cas impossible. Si vous rencontrez des cellules royales à un moment donné, ne vous contentez pas de les écraser en espérant que tout ira bien. Dans ce cas, je vous conseils de suivre la technique standard de division de la ruche ” que je vous détaille dans le blog d’apiculture de la RucheTic.

Optimiser la croissance de la colonie d'abeilles et développer un essaim

Le schéma de nourrissement suivant est plus ou moins ce que j’utiliserais aprés l’installation d’un paquet d’abeilles et développer un essaim. Si vous avez acheté un essaim de l’année, la colonie d’abeilles se développera initialement un peu plus vite et seront peut-être 2 ou 3 semaines plus avancées qu’un paquet d’abeilles. Vous pourriez donc utiliser le même schéma de nourrissement mais vous pourriez probablement sauter les 3 premières semaines de nourrissement intensif et passer directement au régime de nourrissement de 1kg de sucre par semaine comme décrit à partir de 3 semaines.

Essaim nu, essaim de l'année et nourrissement

Supposons que vous récupériez colonie d’abeilles le 1er juin. Je vais essayer d’expliquer comment je gère un essaim de l’année et ce que j’essaie d’obtenir. Vous allez libérer vos abeilles sur des cadres cirés neufs pour la ruche Dadant ou bien simplement sur des barrettes garnies d’un peu de cire pour les ruche Warré ou Kényane.  Si c’est le cas, je recommande de continuer à nourrir au sirop jusqu’à ce que tous les rayons sur lesquels les abeilles vont hiverner soient tirés afin de développer un essaim.

Nourrir les abeilles pour préparer l'hivernage et développer un essaim

Comment nourrir un essaim d'abeilles

Personnellement, j’aime hiverner de grandes colonies sur 10 cadres. Resserrer les colonies sur 7 cadres est une excellente idée si l’on possède 20 ruches mais au delà de 200 colonies cela devient compliqué. Pour moi, la ruche idéale pour l’hiver contient plus au moins 35 kilogrammes de réserves (miel/sirop et pollen) et 3/4  rayons vides sur lesquels les abeilles peuvent se grapper. Je préfère cette quantité de réserves car je n’aime pas m’embêter à essayer de nourrir au candi pendant l’hiver.

Le candi est plus cher que le sirop de sucre et, à mon avis, demande plus de travail, bien qu’il puisse être utile en cas d’urgence.Il est important d’avoir un objectif réaliste de la taille que vous voulez que la colonie atteigne au cours de sa première année. Il est préférable d’oublier d’obtenir une récolte de miel la première année (bien que vous puissiez en obtenir un peu de miel si le temps est bon).

Ce dont vous avez besoin, c’est que la colonie se développe autant que possible de sorte qu’à la fin de la saison apicole, la colonie ait atteint sa taille maximale en termes de population. Une grosse colonie passera toujours mieux l’hiver qu’une colonie plus petite, car un plus grand nombre d’abeilles équivaut à une plus grande capacité de production de chaleur et à une meilleure chance de survivre à l’hiver.

Comment développer un essaim d'abeilles en une colonie sur 10 cadres ?

Nourrir les abeilles – ce point est essentiel pour le développement de la colonie. Une bonne gestion de votre colonie d’abeilles fera la différence entre le succès et l’échec. Beaucoup d’apiculteurs semblent avoir un problème avec le fait de nourrir les abeilles avec du sirop de sucre, mais c’est une partie essentielle d’une apiculture réussie et le fait de donner la bonne quantité au bon moment peut avoir un impact énorme sur la croissance de la colonie. Il est bon de se rappeler que vous avez dépensé une bonne somme d’argent pour l’achat de l’essaim d’abeilles et qu’il serait dommage de les perdre pour le simple fait de dépenser peut-être 10 € pour du sucre. On estime qu’environ 20 %  des essaims naturels survivent à leur premier hiver au cours d’une année normale. Un grand pourcentage de ces essaims meurt de faim. Vos abeilles, par contre, peuvent être aidées alors qu’elles sont dans la situation critique de ne pas avoir de rayons ou de réserves et il n’y a donc aucune raison qu’elles aient un problème.

Loading...
-69% Essaim d'abeilles

50,00 TTC
-74% Ruche peuplée à vendre

100,00 TTC
-72% Achat essaim ruche warré

50,00 TTC

Développer un essaim : Le pollen pour les protéines et le nectar pour les glucides

Les abeilles ont besoin à la fois de nectar et de pollen pour élever le couvain. En leur fournissant un approvisionnement facile en nectar sous forme de sirop de sucre, vous les laissez libres de se concentrer sur la récolte du pollen. De plus, les abeilles d’été ne meurent pas vraiment de vieillesse, mais ont plutôt tendance à s’épuiser après avoir parcouru environ 800 km. En leur donnant du sirop, vous prolongez la vie des abeilles d’été, ce qui fait qu’il y a plus d’abeilles dans la ruche qui peuvent alors couvrir et chauffer une plus grande surface de couvain, ce qui augmente encore la population et de développer un essaim.

Nourrir un essaim d'abeilles

Je donnerais au nouveau paquet d’abeilles ou à l’essaim d’abeilles piégé autant de sirop qu’il en consomme pendant les 3 premières semaines. En effet, il faut 3 semaines à une abeille adulte pour sortir d’une cellule contenant un œuf fraîchement pondu. Avec un peu de chance, au cours des 3 premières semaines, la reine pondra des œufs dans la majorité des cellules nouvellement construite, à mesure que les rayons seront tirés.

Comment faire du sirop pour les abeilles ?

Je donnerais un sirop assez léger contenant environ 1 kilogramme de sucre pour 1 litre d’eau. Comme le sucre en supermarché est généralement vendu en sacs de 1 kg, cela correspond à 1 kg de sucre pour 1 litre d’eau (l’eau chaude du robinet convient pour dissoudre le sucre, mais ne donnez pas aux abeilles du sirop bouillant). Après 3 semaines de nourrissement continu, je jetterais un coup d’œil aux abeilles. A ce stade, je m’attends à voir 6 cadres sur lesquels les abeilles ont commencé à travailler – probablement les 4 cadres centraux seraient principalement des rayons tirés contenant du couvain et une bonne couverture d’abeilles et les 2 autres cadres seraient probablement seulement partiellement tirés et contiendraient principalement du sirop et du pollen avec juste une légère couverture d’abeilles. Rappelez-vous que je suis en train de généraliser ici et que des colonies différentes se développent à des rythmes différents. De plus, les colonies sur des cadres de couvain plus petits couvriront évidemment plus de cadres que les colonies sur des cadres de couvain plus grands tout en couvrant la même surface.

Nourrir les abeilles en juillet

Si nous supposons que nous avons 10 cadres dans notre ruche, nous pourrions les étiqueter : V = Cadres cirées (couleur jaune), R = Réserves (couleur verte) et C = Couvain (couleur marron).

développer un essaim. Etape 1

Nous aurions commencé avec une ruche ressemblant à VVVVVVVVVV.

Après 3 semaines, je m’attendrais à voir quelque chose comme VVRCCCCRVV.

À ce stade, la population d’abeilles aura diminué de 12 000 à 8 000 abeilles, mais les premières abeilles commenceront bientôt à naitre et la population commencera lentement à augmenter afin développer l’essaim.

Nourrir un essaim les abeilles au sirop

Quelle quantité de sirop pour les abeilles ?

Trois semaines après l’installation du paquet d’abeilles ou le premier jour de l’installation de l’essaim, la vitesse d’expansion du nid de couvain sera limitée par la quantité de rayons que les quelque 8000 abeilles peuvent garder au chaud. Elles ne seront pas capables de chauffer suffisamment les cadres extérieurs contenant les cadres cirés pour les tirer et si vous continuez à nourrir autant qu’elles le souhaitent, tout ce qui se passera, c’est qu’au fur et à mesure que le couvain émergera, les abeilles rempliront les cellules vides de sirop et vous limiterez la ponte de la reine et réduirez le développement potentiel de la colonie. En fait, un nourrissement continu pourrait même provoquer un essaimage de la colonie en raison du manque d’espace pour la ponte de la reine. Donc, à ce stade, je commencerais à réduire le nourrissage. A partir de maintenant, je ne nourrirais pas plus de 1kg de sucre transformé en sirop par semaine. Bien que je réduirais probablement encore plus cette quantité si le temps était bon – je donnerais plus de nourriture pendant une semaine de pluie constante que pendant une semaine de beau temps. Rappelez-vous que ces chiffres approximatifs ne sont là que pour vous donner une idée générale jusqu’à ce que vous appreniez à juger vous-même de l’état de la colonie. Si, à un moment donné, la colonie a peu de réserves, nourrissez-la davantage, et si les cadres commencent à être encombrés de réserves, arrêtez de nourrir pendant une semaine ou deux. Avec un essaim d’abeilles de l’année commencé le 1er juin, je n’interviendrais pas dans l’ordre des cadres avant le 20 juillet environ, à part une vérification hebdomadaire pour m’assurer qu’il y a des réserves, et pour m’assurer que les abeilles n’essaient pas d’élever des cellules royales.

Développer un essaim d'abeilles artificiel après 7 semaines

Vers le 20 juillet, vous avez eu la colonie d’abeilles pendant plus de 7 semaines. Vous avez nourri les abeilles à volonté pendant les 3 premières semaines, puis pendant le dernier mois vous avez rationné le sirop en fonction des conditions de la ruche, en donnant jusqu’à 1 kg de sucre (transformé en sirop) par semaine. A cette époque de l’année, dans une ruche établie, la reine a dépassé son pic de ponte et le nid à couvain, s’il est laissé à lui-même, commence à rétrécir et, à mesure que les cellules qui contenaient du couvain se vident, beaucoup d’entre elles sont remplies de miel ou de pollen. A ce stade, la plupart des cadres devraient être tirés et au moins 6 cadres devraient contenir du couvain. A ce stade, la population d’abeilles a augmenté régulièrement au cours du mois dernier et c’est le moment de retirer les cadres de corps restant restants (dans ma région, j’ai tendance à trouver que même si les abeilles sont nourries, elles ne tireront pas efficacement les cadres après la mi-août).

Nourrir les abeilles en juillet

Vers le 20 juillet, il reste généralement 2 ou 3 cadres non tirés dans le cadres de corps. Comme il y a maintenant beaucoup de jeunes abeilles dans la ruche pour la construction des rayons, le facteur limitant pour la construction de nouveaux rayons et la disponibilité du nectar. A partir de ce moment, je recommencerais à nourrir les abeilles autant qu’elles le souhaitent jusqu’à ce que tous les rayons sur lesquels vous avez l’intention de faire hiverner les abeilles soient tirés. Vous pouvez le faire maintenant car vous avez dépassé la période principale d’essaimage et vous commencez à manquer de temps pour construire les rayons. Je mettrais les cadres tirés contenant uniquement des réserves à l’extérieur du corps de ruche et je déplacerais les cadres restants non tirés ou partiellement tirés contre le côté des cadres de couvain où il fait assez chaud pour que les abeilles finissent de construire.

Le développement d'un essaim d'abeilles de l'année

Ainsi, vers le 20 juillet, votre ruche peut ressembler à VRCCCCCCRV.

Je réorganiserais les cadres en quelque chose comme RVCCCVCCVR mais ne mettez les cadres de provisions “R” en rive de la ruche que si vous êtes sûr qu’ils ne contiennent pas de couvain ou d’œufs, sinon le couvain sur les cadres de rives sera refroidi et pourrait mourir.

Nourrir un paquet d'abeilles

Je pense que vers le 5 août (à quelques semaines près, selon le temps et la taille de votre corps de ruche), tous les cadres de la chambre à couvain devraient être sortis et la ruche devrait ressembler à RRCCCCCCRR.

À un moment donné en août, vous atteindrez le stade où tous les rayons sur lesquels vous voulez que les abeilles passent l’hiver sont tirés. Dès que vous atteignez ce point, j’enlèverai et nettoierai le nourrisseur et mettrai immédiatement un traitement contre le varroa. Ce traitement de fin de saison contre le varroa est essentiel pour contrôler la population de varroas dans la ruche et pour avoir un lot de jeunes abeilles en bonne santé pour passé l’hiver. Le varroa n’est pas un problème s’il est correctement géré, mais s’il ne l’est pas, il tue généralement une ruche en deux ans. Toutes les colonies d’abeilles en France (et dans la plupart des autres pays) contiennent des varroas, il est donc inutile de prétendre que vous obtiendrez une colonie d’abeilles exempt de varroas. Une ruche traitée contre le varroa au mois d’août devrait ensuite entrer en hivernage avec un taux de varroa très bas (conditions numéro 1 pour développer un essaim) et sera, espérons-le, en parfaite condition pour la saison suivante.

Au mois d'août, le reine réduit sa ponte

A partir du mois d’août, la reine va réduire sa ponte. Tout au long du mois d’août et peut-être pendant la première ou les deux premières semaines de septembre, il y aura moins de larves à nourrir et beaucoup d’abeilles butineuses. Si le temps est clément, les abeilles devraient remplir régulièrement de miel et de pollen les cellules de couvain qui deviennent vacantes.

Après la première ou la deuxième semaine de septembre, il n’y a généralement pas beaucoup de ressources disponible et, de toute façon, le temps n’est généralement pas très beau. À ce stade, il est donc prudent de supposer que la ruche ne va pas s’alourdir sans être nourrie davantage (Pensez à vérifier la floraison du lierre qui est un bon apport de nectar à cette saison). Les ruches qui ne sont pas nourries ne gagnent généralement pas beaucoup de poids au cours de la deuxième moitié de septembre et d’octobre – elles reçoivent généralement assez de nourriture pour couvrir leurs besoins quotidiens pendant cette période, mais sans un temps exceptionnellement bon, elles n’ont pas tendance à prendre beaucoup de poids.

Développer un essaim d'abeilles en septembre

Après avoir examiné la ruche au cours de la première moitié du mois de septembre, vous devez évaluer le niveau des réserves et déterminer si la ruche doit être nourrie davantage. En principe,  votre ruche Dadant devrait pesé 35 kilogrammes pour très confortablement passé l’hiver et les abeilles n’auront généralement pas besoin d’être nourries du tout au printemps suivant. Cela suffira certainement à nourrir les abeilles jusqu’au début du mois d’avril, date à laquelle les réserves pourront à nouveau être évaluées et un peu plus de sirop pourra être donné si la ruche est légère et le temps mauvais. N’oubliez pas de vérifier tous les cadres en septembre, car même si les cadres extérieurs sont pleins, les cadres centraux peuvent être pratiquement vides.

Loading...
-74% Ruche peuplée à vendre

100,00 TTC
-72% Achat essaim ruche warré

50,00 TTC
SOLD Paquet d'abeilles à vendre

Contrôler les réserves de la ruche

Si la ruche n’est pas remplie aux 2/3 de ses réserves vers le 10 septembre, il faut reprendre le nourrissement au sirop jusqu’à ce qu’elle le soit. A cette époque de l’année, il est préférable d’utiliser un sirop plus fort car il est principalement destiné à être stocké et non à être utilisé immédiatement. Je préparerais ce sirop avec un ratio d’environ 2 kilogramme de sucre pour 1,5 litres d’eau, bien que le ratio exact lors de la préparation du sirop ne soit pas très critique.

Rappelez-vous qu’il est vital de ne pas suralimenter, l’idéal étant que la ruche soit aussi proche que possible des 2/3 de ses réserves. Un corps de ruche plein de miel (c’est ce que l’on observe généralement après la miellée de lavande après avoir extrait le miel de lavande)  ne laisse pas de place à la reine pour pondre le très important couvain de fin d’automne et de début d’hiver et ne permet pas non plus aux abeilles de se regrouper.

Nourrir les abeilles en septembre

Fin septembre, tout nourrissement doit être terminé. La ruche est remplie aux 2/3 de ses réserves et a été traitée contre le varroa. C’est le moment de faire les derniers préparatifs pour l’hiver. Un réducteur d’entrée en métal ou en bois doit être placé à l’entrée de la ruche pour éviter les dégâts causés par les souris pendant les mois d’hiver.

Ventilation et isolation de la ruche

Ventilation / Isolation de la ruche – C’est un sujet apicole sur lequel des livres entiers ont été écrits. Certains apiculteurs sont très passionnés par des systèmes d’isolation ou de ventilation particuliers et critiquent vivement ceux qui ne suivent pas leur système préféré. Je pense qu’il est juste de dire que différents systèmes fonctionnent bien dans différentes régions et que cela dépend en grande partie du fait que le plancher de la ruche soit fermé ou grillagé.

Je vous conseille d’utiliser des planchers grillagé ou bien les fond  de ruche plastique de chez Nicotplast et de les fermer pendant l’hiver. Il est également conseillé de placer une isolation (feuille de polystyrène par exemple) au-dessous du toit de la ruche (été comme hiver).

Un dernier point sur le nourrissement des essaims d'abeilles

La chose éssentielle à réaliser, et que certains apiculteurs ne parviennent pas à saisir, est que la chose la plus importante est que la colonie soit exempte de maladies, avec beaucoup de réserves et beaucoup de jeunes abeilles. Le nombre d’abeilles est absolument critique et c’est la raison principale pour laquelle vous les avez soigneusement nourries toute la saison. Sans ruches supplémentaires, il est trop tard pour faire quoi que ce soit sur le nombre d’abeilles à ce stade et c’est pourquoi une alimentation judicieuse pour développer un essaim est si vitale.

Loading...
-69% Essaim d'abeilles

50,00 TTC
-74% Ruche peuplée à vendre

100,00 TTC
-72% Achat essaim ruche warré

50,00 TTC


Call Now Button