Abeille Buckfast

Abeille Buckfast

Abeille Buckfast

L'origine de l'abeille Buckfast

L’abeille Buckfast a été développée par Frère Adam qui était moine à l’abbaye de Buckfast en Angleterre au début des années 1900. Il était responsable des abeilles de l’abbaye de Buckfast à l’époque où l’acarien parasite (un acarien trachéen, acariose des trachées, de son nom scientifique : Acarapis woodi) a envahi et tué des milliers de colonies d’abeilles à travers l’Angleterre. Ce parasite a été observée la première fois sur l’île de Wight au début du XXe siècle. Le frère Adam a pris les ruches qui avaient survécu et a lancé un programme d’élevage qui a finalement donné naissance aux abeilles Buckfast.

Le frère Adam, l’éleveur à l’origine de la race d'abeille emblématique Buckfast

Le frère Adam, (Karl Kehrle, 1898-1996) a passé les soixante-dix années suivantes à élever des abeilles avec une dévotion singulière.

Frère Adam a appliquer les révélations sur la génétique en concevant un système d’élevage et de sélection d’abeilles spécifique. Il a reconnu qu’étant donné que les reines s’accouplent avec de multiples faux-bourdons dont le bagage génétique est inconnu, il devait contrôler l’accouplement pour obtenir des résultats significatifs. L’abbaye Buckfast était relativement proche des landes, une zone où aucun arbre ne pousse et où aucune abeille ne peut donc survivre à l’état sauvage. En déplaçant les colonies dans cette zone avec les faux-bourdons qu’il avait sélectionnés, il pouvait s’assurer que les reines vierges de ses colonies ne pouvaient s’accoupler qu’avec les bourdons qu’il avait sélectionnés. Allant plus loin, il a “consanguinisé” les lignées de bourdons et a fait en sorte que les colonies de faux-bourdons soient élevés par des reines sœurs. Les bourdons produits dans ces colonies sont donc presque génétiquement identiques, ce qui lui permettait de faire de la reproduction généalogique comme cela se pratique dans les programmes d’élevage de mammifères. Chaque année, une lignée de bourdons était sélectionnée et plusieurs lignées de reines étaient accouplées avec elle. Cela produisait un certain nombre de combinaisons à tester chaque année. L’élevage généalogique lui permettait de conserver des archives de toutes les combinaisons génétiques, tant du côté mâle que du côté femelle, un peu comme les arbres généalogiques que les gens utilisent pour enregistrer leur ascendance.

Le système d’élevage de frère Adam avait un cycle de trois ans. La première année, un groupe de trente reines de chaque combinaison était produit et introduit dans les colonies. La deuxième année, les colonies matures étaient testées et plusieurs reines reproductrices étaient sélectionnées dans chaque groupe. La troisième année, les larves des reines reproductrices était greffées pour élever de nouvelles reines. Les colonies productrices de faux-bourdons étaient ré-levées à l’automne si une nouvelle lignée de bourdons était nécessaire l’année suivante. Comme les abeilles ouvrières éjectent les bourdons à l’automne, seuls les bourdons des nouvelles reines sont présents au printemps.

Le frère Adam croyait que les colonies d’abeilles domestiques gérées devaient être productives, faciles à gérer et agréables à travailler. Ses principaux critères de sélection étaient donc les suivants : productivité, faible tendance à l’essaimage, absence d’agressivité et calme ou ce qu’il appelait la tenue aux cadres. Il a développé un système de notation simple pour enregistrer les observations de ces caractéristiques. Les colonies devaient également avoir une production de miel supérieure à la moyenne pour être sélectionnées pour la reproduction. Comme toutes les combinaisons étaient faites avec une seule lignée de faux-bourdons chaque année, il était très important que la lignée de faux-bourdons ait toutes les caractéristiques principales exprimées de manière cohérente. Il a beaucoup voyagé pour rechercher des souches d’abeilles présentant des caractéristiques positives et les a croisées avec ses lignées de bourdons stables. Certaines de ces nouvelles combinaisons se sont avérées intéressantes, mais d’autres ont été abandonnées même après des années de nouveaux croisements. La forte tendance à l’essaimage était la caractéristique la plus difficile à éliminer de certaines souches.

De nombreux apiculteurs et éleveurs d’abeilles, surtout en Europe, ont adopté les méthodes de Frère Adam et utilisé sa génétique. Après soixante-dix-huit années d’apiculture, Frère Adam a pris sa retraite en 1990 à l’âge de 93 ans et est décédé le 1er septembre 1996 à l’âge de 98 ans.

Découvrir nos essaims d'abeilles

Loading...
Plus en stock acheter une reine fécondée
-74% Ruche peuplée à vendre

100,00 TTC
-72% Achat essaim ruche warré

50,00 TTC

Morphologie de l'abeille Buckfast

Les abeilles Buckfast sont de couleur jaune à brune et ressemblent à ce que beaucoup de gens pensent immédiatement en imaginant une abeille.

Les qualités de l'abeille Frère Adam

  • Très douce, productive et facile à travailler : comportement modérément défensif ;
  • Résistance aux parasites : Les abeilles Buckfast sont résistantes aux acariens de la Trachée. De plus, elles sont moins vulnérables aux teignes que les autres races grâce à leurs excellentes techniques de nettoyage (très hygiéniques) ;
  • Très bonne capacité d’hivernage : Ces abeilles sont bien adaptées aux climats frais et pluvieux.
  • Elles sont économes dans l’utilisation des réserves hivernales.
  • Elles sont plus frugales que les Italiennes mais moins frugales que la race d’abeilles Carniolienne. Cela signifie qu’elles produisent généralement une faible quantité de couvain pendant l’automne. Cela leur permet d’utiliser moins de réserves de miel pendant l’hiver.
  • Excellentes productrices de miel
  • Faible instinct d’essaimage
  • Production de très petites quantités de propolis

Les défauts de l'abeille Buckfast

  • Pillage : tendance au pillage similaire à celle des Italiennes ;
  • Accumulation modérée de la population au printemps : Cela les empêche de profiter pleinement des flux de nectar précoces.


Call Now Button
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x